Historique

Créée en 1979 et reconnue comme service d’information sociale bicommunautaire par les autorités bruxelloises en 1990, l’asbl CDCS-CMDC s’est développée tant sur des budgets relevant des ministres chargés de l’Aide aux personnes et de la Santé à la Commission communautaire commune (COCOM) pour son fonctionnement structurel que de la Région pour son personnel. En juillet 2003, le CDCS-CMDC connaît une évolution importante avec d’une part, l’adaptation de ses missions à l’évolution des techniques de traitement de l’information et de la documentation et, d’autre part, une identification plus claire de la position du CDCS-CMDC dans le paysage institutionnel bruxellois en installant une collaboration structurelle avec l’Observatoire de la santé et du social, basée sur la complémentarité de leurs ressources et compétences.

Fin décembre 2007, l’octroi par ses ministres de tutelle, les ministres bicommunautaires chargés de l’Aide aux personnes, d’un subside d’impulsion à la publication en ligne de la carte sociale bruxelloise marque un nouveau tournant dans le développement du CDCS-CMDC et consacre son rôle central de coordination de l’information sociale au sein du paysage institutionnel bruxellois.

L’équipe du CDCS-CMDC comprend aujourd’hui une vingtaine de travailleurs sociaux et documentalistes expérimentés ainsi qu'une équipe de rédaction. Des graphistes et développeurs web externes spécialisés dans le domaine non-marchand les épaulent dans plusieurs projets.

En 2009, à l’heure de fêter ses 30 ans d’existence, le CDCS-CMDC produit, en partenariat avec un panel d’acteurs publics et privés (Observatoire du social et de la santé, BWR, CBCS, CIRB), des outils d’information diversifiés au service de tous, tant professionnels que grand public. La création et la gestion des sites social.brussels ou www.hospichild.be en sont d’irréfutables preuves.

Alors que débute une nouvelle législature au niveau régional, le CDCS-CMDC a défini ses priorités pour 2009-2014 dans un Mémorandum adressé aux candidats bruxellois mais aussi aux nouveaux élus.

Pour ces cinq prochaines années, le CDCS-CMDC souhaite intégrer toutes les potentialités du Web 2.0 dans la diffusion de son information. Pour que le virtuel renforce la solidarité et l’échange de bonnes pratiques et permette de co-construire des solutions nouvelles. L’utilisateur consommateur cèdera alors la place à l’acteur.

De nouvelles collaborations élargiront également les horizons du CDCS-CMDC qui coordonnera en 2009-2010 divers produits d’informations sociales. Par exemple, une brochure de présentation des services sociaux externes pour le secteur de l’aide sociale aux justiciables (avec l’asbl Autrement), le site Internet de la Maison de répit, des Centres de soins de jour, du Réseau international Mère-Enfant ou encore la création d’une borne d’information sociale-santé en Brabant wallon.

Enfin, la Présidence belge de l’Union européenne dans le second semestre de 2010 pourrait être l’opportunité de valoriser un outil d’information « on line » propre à dynamiser l’action et le progrès sur le terrain (« off line »). Le CDCS-CMDC souhaite devenir une agence sociale bruxelloise d’information interactive et offrir une vitrine de la vitalité de l’action sociale dans une métropole internationale.

Accueil Le CDCS-CMDC Historique